DATA JOB, le salon des métiers de la DATA

Confidentialité

DataJob
Le 20 Novembre 2014 s’est tenue la seconde édition du salon DataJob.
Conformément au programme annoncé, de nombreuses conférences autour de la DATA se sont succédées.

Henri Verdier, directeur d’Etalab, nous a parlé en guise d’introduction de cette révolution de la donnée, du fait que leur exploitation s’inscrit dans un effort de modernisation.
En effet, les applications naissant de l’utilisation des données peuvent avoir un impact sur notre vie de tous les jours de bien des manières comme les répercutions de la naissance d’Uber sur l’activité des taxis.
Ainsi, on peut s’interroger sur les applications amenées à exister dans le futur, notamment sur ce qu’apporterait la naissance d’un Pôle-Emploi Store vis-à-vis du marché du travail.
De même, il existe aujourd’hui OpensStreetMap qui est une carte libre du monde mais il n’existe pas encore de base de données libre et complète d’adresses mais ceci est à venir…

Gilles Babinet, Co-fondateur de Captain Dash, a donné sa vision sur l’ère dans laquelle nous entrons. C’est une ère numérique, «un nouvel âge de l’humanité», dans laquelle on laisse les machines décider à notre place comme dans certains films de science-fiction.
Il écrit actuellement un nouveau livre de vulgarisation qui devrait s’intituler « Enjeux de la donnée ».
En France, les enjeux autour de la donnée sont bien compris mais les profils au centre de ce grand changement sont rares, difficiles à trouver. En effet, il y a besoin d’une culture mêlant management et digital.

Ses conseils pour les futurs entrepreneurs dans ce domaine sont les suivants :

  • Avoir une bonne maîtrise de JAVA
  • Maîtriser les statistiques
  • Connaître l’architecture des systèmes d’information
  • Avoir une connaissance de l’environnement Digital
Confidentialité

Les Speakers d’EY, Karim Ben Djemia et Vincent Placer, ont rapporté les résultats de l’étude qu’ils ont menée sur la maturité Française autour du Big Data.

Ainsi, 63% des entreprises françaises seraient sceptiques vis-à-vis de ce dernier, hésitant donc à démarrer un plan Big Data.
Les télécoms sont les plus avancés grâce à leur utilisation intensive des données, essayant de tirer profit aussi bien  des réseaux sociaux que de l’OpenData  ou encore des objets connectés.

Les problèmes principaux rencontrés par les entreprises sont les suivants :

  • Gouvernance
  • Manque de transversalité
  • Agilité
  • Manque de compétences

What makes a great Data ScientistLe «portrait Robot» du Data Scientist a été peint par Mouloud Dey, directeur Solutions & Marchés Emergents SAS.

Une étude menée par SAS aurait distingué plusieurs types de Data Scientists, tous les détails se trouvent ici.
On trouve des « Geeks », des « Gourous » (« Gurus »), des « Meneurs »(« Drivers »), des « Crunchers », des « Délivreurs » (« Deliverers »), des « Voix » (« Voices ») et bien Data Scientists stressésd’autres …

Ils ont constaté que la plupart des Data Scientists sont plutôt juniors. Il s’agit d’un métier impliquant de grandes responsabilités et les Data Scientists sont plutôt « très stressés ».

SAS organise des sessions réservées aux étudiants en fin de cycle (M2) afin de les aider à maitriser les outils nécessaires au métier de Data Scientist au travers du programme « SAS Spring Campus ».

En plus des conférences, il y avait un espace permettant un contact direct avec les entreprises à la recherche de talents.

Toutes les conférences ont été filmées et devraient être disponibles très bientôt sur le site officiel.
Retrouvons-nous pour la troisième édition de DATAJOB !

 

Confidentialité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *